Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 18:44

Réalisateur de 12http://oldwitchhat.files.wordpress.com/2009/07/politist-adjectiv.jpgh08 à l'est de Bucarest (film auquel Bertrand Tavernier voue une très grande admiration, gage de qualité selon moi, alors que je n'ai pas vu le film), Corneliu Porumboiu revenait sur le devant de la scène en 2009 avec Politist, adjectiv, film pour lequel le metteur en scène obtint le prix du jury au Festival de Cannes 2009 dans la section Un certain regard.

Oeuvre remarquable traitant notamment de la thématique du langage ainsi que de la dichotomie existant entre le sens établi des mots et leur signification subjective en fonction des individus  (mettant ainsi en avant leur acception toute relative), le film de Porumboiu risque de laisser de marbre, voire d'exaspérer des spectateurs habitués à une action continue. En effet, le réalisateur travaille sur la longueur de ses séquences, étirant ces dernières au maximum par le biais de plans fixes que d'aucuns exécreront, tandis que d'autres s'y laisseront totalement hypnotiser.

http://www.feeder.ro/wp-content/uploads/2009/07/politist-adjectiv.jpg

Racontant l'histoire d'un agent de police chargé de prendre en filature un adolescent soupçonné de dealer de petites quantités de haschich,  Politist, adjectiv décrit le refus du policier de procéder à l'arrestation du jeune homme, pour ne pas avoir sur la conscience son emprisonnement, sanction selon lui obsolète pour un délit qu'il considère comme mineur.

http://blog.cinefan.ro/wp-content/uploads/politist1.jpg

Sur ce canevas, le metteur en scène procède à une analyse extrêmement pertinente de la signification des mots et de leurs sens fluctuants (voir à ce titre la scène de l'entrevue finale entre le policier et son chef, à la lisière du surréalisme), tout en plongeant le spectateur dans le quotidien de ses protagonistes à travers des plans séquence d'une longueur véritablement envoûtante pour qui acceptera de s'y abandonner. Ainsi, la scène où l'on assiste au repas du policier tandis que sa compagne écoute une chanson dans une autre pièce est d'une immersion extrêmement rare, le tout filmé en un plan fixe de plus de 5 minutes. L'on devine ici l'attrait du metteur en scène pour une approche naturaliste, et l'on pense ainsi souvent à Bruno Dumont, autre réalisateur naturaliste s'il en est.

http://metropotam.ro/mediaserver/T/i/Politist_adjectiv_1240573198_2009.jpg

Ce type de plans abonde dans le métrage, et apporte au film son exceptionnelle singularité, la gestion du temps constituant un véritable tour de force de la part du réalisateur. Par ailleurs, les deux tiers du film se déroulent sans aucun dialogues. Ce parti-pris participe pleinement non seulement de la thématique du film (le véritable langage ne passe pas par les mots), mais rappelle également que le cinéma est avant tout affaire d'image et de construction des plans (le cinéma muet en est l'exemple irréfutable).

http://static.cinemagia.ro/img/resize/db/movie/03/01/38/politist-adjectiv-648241l-imagine.jpg

Politist, adjectiv constitue donc un film à découvrir de toute urgence, tant il bouleverse les codes modernes de rythme cinématographique. Par ailleurs, son propos est d'une intelligence telle que ce serait pécher que de passer à côté.

Extrait:


Partager cet article

Repost 0
Published by Hattori Hanzo - dans Les films
commenter cet article

commentaires

Krisztina Noemi 17/05/2010 07:16



http://www.cinemathequeontario.ca/programme.aspx?programmeid=189&page=1



Présentation

  • : Les visionnages de Hattori Hanzo
  • Les visionnages de Hattori Hanzo
  • : "Lorsqu'il pénètre votre sang, il devient vite l'hormone numéro un; il supplante les enzymes; commande la glande pinéale, joue avec votre psyché. Comme avec l'héroïne, le seul antidote au cinéma est... le cinéma." Frank Capra
  • Contact

Blogs et sites à visiter

 

 

 

  

 

 

 

 

Recherche

blog à part, recherche blogs

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les Archives

Pages