Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 08:28

Se lancer dans la critique de son film préféré constitue une démarche très intimidante, voire inabordable. Face à l'oeuvre cinématographique qui vous a le plus touché, remué, bouleversé, comment ne pas rester, par un simple avis, en deçà de la réalité ? En effet, les mots semblent vains et incapables de traduire avec justesse l'émotion et la beauté qui transpirent de Paris, Texas, film d'une force telle qu'il me serre les tripes et me renverse l'âme à chaque vision.

 

http://3.bp.blogspot.com/-qP2GnRZ2EAY/TayhK1RP7nI/AAAAAAAAAEQ/gA-zb7j4ukU/s1600/paris+texas.jpg 

Récit de la renaissance d'un homme (Travis, incarné par Harry Dean Stanton), des années après une histoire d'amour passionnelle avec Jane (Nastassja Kinski), qui l'a littéralement consumé et anéanti, le film de Wenders imprime définitivement sur la rétine, dans le coeur et dans la chair du spectateur des images, des plans, des émotions, des sensations d'une force incomparable et indescriptible. Les multiples visions de ce film me serrent irrémédiablement le coeur et me rendent physiquement fébrile tant l'histoire et sa narration parviennent à se frayer un passage jusqu'à la fibre la plus infime de mon être.

http://fnacpantherimage.toutlecine.com/photos/p/a/r/paris-texas-1984-05-g.jpg

La mise en scène de Wenders s'attache à coller au plus près de l'émotion de ses personnages, parvenant à créer une empathie chez le spectateur rarement atteinte dans une oeuvre de fiction. Ainsi, telle Cécilia dans La rose pourpre du Caire, l'on aimerait que les personnages sortent de l'écran pour pouvoir les prendre dans nos bras.

http://image.toutlecine.com/photos/p/a/r/paris-texas-1984-09-g.jpg

Par ailleurs, le film est rempli de séquences si poignantes que le ventre se noue à plusieurs reprises, et que, sans crier gare, les larmes se mettent à ruisseler. Ainsi, la scène en super 8 retraçant les jours heureux du couple et de leur enfant agit comme un rouleau compresseur et l'on en ressort la gorge nouée, les yeux mouillés et le ventre déglingué. La grande force de Wenders est pourtant de ne jamais sombrer dans le pathos, et de respecter la dignité de ses personnages, victimes malgré eux d'une passion qui les a dépassés.

Mais ce n'est encore rien comparé à la célèbre scène finale, huis-clos de 15 minutes dans une cabine de peep-show, où Travis, ayant retrouvé Jane, lui parle à travers un miroir sans tain. Summum selon moi de l'art cinématographique, cette séquence constitue non seulement le point d'orgue du film mais également celui de ma vie de cinéphile. Le jeu de Nastassja Kinski, face caméra, est d'une puissance irréelle, et la scène surpasse en émotion et en puissance narrative tous les films du monde. La symbiose entre le jeu des acteurs, le choix du cadre, la qualité d'écriture du monologue de Travis et le lieu de la scène, atteint des sommets que je n'ai jamais plus retrouvés.

http://storage.canalblog.com/91/31/670203/50532453.jpg

Oeuvre parfaite étant parvenue à faire physiquement partie de moi-même au même titre qu'un bras ou une jambe, Paris, Texas est un film que j'ai systématiquement peur de revoir , tant l'expérience reste traumatisante émotionnellement à chaque vision.

 

En définitive, si je ne devais sauver qu'un film parmi tous ceux que le cinéma nous ait offert, Paris, Texas serait celui-ci, sans l'ombre d'un doute ni d'une hésitation. Un chef d'oeuvre absolu, véritable miracle cinématographique, expérience tant physique que psychologique, qui ne me quittera jamais.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hattori Hanzo - dans Les films
commenter cet article

commentaires

sell pallets 20/08/2014 13:52

I was excited to go through the movie reviews that you are going to post. I have not seen the movie Paris, Texas. The review of the movie Paris, Texas was as entertaining as watching the movie. I appreciate the effort that you are taking to post all these movie reviews.

Nini 16/04/2010 10:11



Merci pour cette bouffée d'oxygène ! Une escapade virtuelle à la grisaille du quotidien. Un voyage réparateur. A quand, Antichrist, True Romance, Réservoir Dogs...



Hattori Hanzo 16/04/2010 10:18



Ca viendra ;-)



Estelle 15/04/2010 23:23



Une critique qui, plus que la beauté d'une oeuvre, dévoile la beauté d'une âme...



Hattori Hanzo 16/04/2010 08:05



Ouh ben c'est très gentil ça Estelle...Merci beaucoup !



Présentation

  • : Les visionnages de Hattori Hanzo
  • Les visionnages de Hattori Hanzo
  • : "Lorsqu'il pénètre votre sang, il devient vite l'hormone numéro un; il supplante les enzymes; commande la glande pinéale, joue avec votre psyché. Comme avec l'héroïne, le seul antidote au cinéma est... le cinéma." Frank Capra
  • Contact

Blogs et sites à visiter

 

 

 

  

 

 

 

 

Recherche

blog à part, recherche blogs

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les Archives

Pages