Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 08:35
http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/rsz/434/x/x/x/medias/nmedia/18/35/21/03/18378446.jpgKim Jee-Woon, metteur en scène du très bon A bittersweet life et de l'acclamé I saw the devil (sortie en juillet prochain), réalisait en 2003 Deux soeurs, oeuvre fantastico-psychologique de pacotille, dont les promesses des premières minutes laissent peu à peu la place à un abyssal ennui doublé d'un twist dont le ridicule achevé n'a d'égal que le caractère artificiel de l'entreprise.
 
 
S'inscrivant dans la mouvance du renouveau du cinéma fantastique asiatique de la fin des 90's / début des années 2000 (Ring, Dark water et consorts), Deux soeurs s'inscrit comme une approche davantage psychologique du genre qu'il investit, parti-pris louable au demeurant, mais dont le metteur en scène s'acquitte avec une artificialité qui confine à l'arnaque pure et simple.
 
Et pourtant, cela commençait bien. Le film débute par l'interrogatoire d'une jeune fille par un médecin dans un hôpital que l'on imagine psychiatrique. La patiente reste muette devant les questions qui lui sont posées, et après quelques minutes, le récit se poursuit par un flash-back qui constituera le reste du métrage. Nous découvrons alors deux soeurs arrivant en voiture avec leur père dans une maison au bord d'un lac. A l'intérieur de la demeure les attend leur belle-mère. Les relations conflictuelles entre les deux jeunes filles et leur hôte ne cesseront dès lors de s'accroître. La mise en scène de Kim Jee-Woon lors de cette séquence d'arrivée au lac est alors aérienne, feutrée, l'atmosphère est envoûtante, et l'on se laisse happer avec délice par le caractère ennivrant des images et des mouvements de caméra. Par ailleurs, les décors de l'intérieur de la maison participent de cette ambiance calfeutrée et hors de temps, et l'on se trouve véritablement transporté par les images et le rythme du métrage.
http://www.devildead.com/asie/taleoftwosisters03.jpg
 http://www.devildead.com/asie/taleoftwosisters02.jpg
http://www.devildead.com/asie/taleoftwosisters003.jpg
 
Le plaisir sera malheureusement de courte durée. En effet, l'envoûtement se transformera peu à peu en ennui, le metteur en scène s'investissant dans des séquences répétitives (multiplication des conflits belle-mère/belles-filles), distillant un mystère finalement plus pénible qu'autre chose tant l'ensemble sonne faux (aucune empathie envers les personnages), et nous servant en prime l'image de la jeune fille fantôme aux cheveux longs (plus cliché tu meurs).
http://www.dvdcritiques.com/Backoffice/upload/news/286/File1.jpg
http://www.dvdcritiques.com/Backoffice/upload/news/286/File4.jpg
Au terme d'une narration laborieuse et de plus en plus pénible (l'ensemble se traîne comme une baleine échouée sur la grève), Kim Jee-Woon nous balancera un twist à deux centimes justifiant tout ce qui a précédé, révélation finale totalement improbable et d'un degré de crédibilité frôlant le zéro absolu. Il faut un certain talent pour se permettre de mener le spectateur par le bout du nez et lui faire accepter au final de remettre en cause tout ce qu'il vient de voir. Kim Jee-Woon, lui, s'en tamponne le coquillard que le spectateur y crois ou pas. La grossièreté de sa révélation, l'absence de toute subtilité dans le dénouement de son métrage et l'évidente absence de talent du metteur en scène pour trousser un film à twist font de Deux soeurs une catastrophe quasi-totale, tout juste sauvée par quelques plans inauguraux. Sur 1h50 de métrage, cela fait pâle figure.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hattori Hanzo - dans Les films
commenter cet article

commentaires

Sékateur 22/04/2011 20:38



C'est bien la première fois que je vois une critique négative sur ce film. Je l'ai vu à Gérardmer, et je peux t'assurer que beaucoup de spectateurs étaient exaspérés en sortant. Et j'en faisais
partie. Pourtant, quelques jours plus tard, ce film remportait le grand prix. Depuis, la plupart des critiques ont tenté de faire passer les défauts de ce films pour des qualités, et en même
temps, on fait passer ceux qui n'avaient pas accroché pour des ignorants du 7ème art. Je suis donc plutôt heureux de trouver un cinéphile qui apporte un "vrai" ressenti, et non pas une énième
vision très consensuelle sur ce film... Car oui, il est long, oui, il est ennuyeux, et oui, oui, oui, le réalisateur prend le spectateur pour un con en lui infligeant un twist totalement tiré par
les cheveux ! 


Il n'en reste  pas moins que la musique est sublime, l'image est sublime et les deux actrices sont... sublimes...



Hattori Hanzo 24/04/2011 17:04



Je suis bien entendu à 100% d'accord avec toi. Ce film est un boulet.



Tred 21/04/2011 15:38



Je te trouve dur, Hattori. Je pense que le défaut principal de Deux Soeurs est d'être inlassablement perçu et présenté comme un film d'apouvante quand le film est un fait un drame familial
dontles ressorts fantastiques ne sont qu'un artifice trompeur. L'exploration de l'implosion du cercle familial était très réussi je trouve. Bon je l'ai pas vu depuis le ciné, mais j'avais adoré
;)



Hattori Hanzo 21/04/2011 15:45



Pour moi ce film est un ratage quasi-total. L'idée du drame familial était bonne, mais le traitement est en-dessous de tout. Mon Dieu ce twist...On n'y croit pas une seule seconde...Et qu'est-ce
que c'est long, monotone... Bref, un pétard mouillé. Et cela n'a rien à voir avec le fait que le film soit présenté comme un film d'épouvante, mais bien au fait que le metteur en scène se fiche
totalement de son spectateur en lui balançant une justification tout sauf crédible.



Présentation

  • : Les visionnages de Hattori Hanzo
  • Les visionnages de Hattori Hanzo
  • : "Lorsqu'il pénètre votre sang, il devient vite l'hormone numéro un; il supplante les enzymes; commande la glande pinéale, joue avec votre psyché. Comme avec l'héroïne, le seul antidote au cinéma est... le cinéma." Frank Capra
  • Contact

Blogs et sites à visiter

 

 

 

  

 

 

 

 

Recherche

blog à part, recherche blogs

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les Archives

Pages